Réflexions sur le Processus de Développement

Par Krystel T. Nopoudem

Le processus de developpment - Africa Designs Innovation

Le processus de développement répond aux mêmes principes qu’on soit entrain de parler d’un individu, d’une communauté, d’une entreprise, d’un pays ou d’un continent.

Business Process Management : le mot clé. Mais encore Ingénierie des résultats. Comment transformer une vision globale (core vision), c’est-à-dire ce que l’on ambitionne globalement et même nuageuse-ment, en une batterie de succès et de résultats successifs, positifs et motivants pour la suite.

Entre les deux (la vision et les résultats), il y’a donc le ou les processus.

Lorsque l’on est dans la sphère professionnelle, Ceux-ci sont teintés de beaucoup de composants fondamentaux ou associés : processus métiers, gestion de contenus, management d’affaires, lean management, business processes, alignement stratégique, intelligence économique, etc…

Dans une approche plus sociale, ou sociétale, il est plus difficile de se le représenter exactement. Mais en réalité, un individu a un rêve de vie qu’il souhaite réaliser, une famille se projette dans un idéal social, un pays souhaite atteindre avec ses concitoyens un niveau qui mettent tout le monde à l’abri d’un certain nombre de préoccupations (ne serait ce que la santé, l’éducation, l’alimentation, la sécurité, le travail… ). Et bien le passage de la formulation de cette ambition à l’obtention de sa réalisation dépend d’une démarche : la gestion du processus.

Le processus est la méthode de conceptualisation, de formulation, de représentation, de communication et de conduite des étapes d’une démarche de développement. On peut parler de développement d’un concept, d’une idée, d’un projet, d’une activité, d’un objectif, d’une vision, la technique de base est et reste la même.

Ce qui est particulier par contre, c’est le schéma mental qui est mis en oeuvre. En effet, une des qualités de ceux qui définissent et conduisent des processus c’est leur aptitude à schématiser leur environnement et les interactions qui s’y produisent. Voire à les anticiper. Des sensibilités différentes peuvent ainsi apparaître en fonction du mécanisme cognitif de chacun.

Ainsi l’intérêt accordé aux différentes composantes du système va introduire une subtile ou sensible différence entre deux processus de développement. Deux individus peuvent rêver d’être président de la république, mais le processus développé par l’un et par l’autre produira la réussite du premier et l’échec du deuxième.

La gestion des processus demande alors d’être quelqu’un d’informé, de connecté à son environnement, de sensible aux détails, d’attentif aux besoins, d’imaginatif en création de solutions, de visionnaire globaliste, d’osé et de courageux.

Gestionnaire de processus, l’Afrique a besoin de gens capables de schématiser le développement avant de le conduire. Ce que d’autres appelle “penser le développement”.

Par Krystel Nopoudem

fr_FRFR